Antonio Portas : « de la fierté »